La carte d'identité nationale martiniquaise vous intéresse ?

Le Modemas prône la refondation

 
Un congrès qui a rassemblé différents acteurs du monde politique. Au cours de son 6e congrès qui s'est tenu samedi matin à Sainte-Anne, face à une assemblée de près de 300 personnes, le Mouvement des démocrates écologistes pour une Martinique souveraine (Modemas) a rendu hommage à Armand Nicolas qui était invité d'honneur. Ce congrès qui « s'inscrit dans une démarche de refondation, visait à constituer, autour de l'écologie politique, une alternative de sauvegarde face au maldéveloppement et au malaise général de notre société Martiniquaise. Il nous faut sortir de ce migan politique et demeurer plus que jamais une force de résistance » , a insisté le président, Garcin Malsa.

Tous les Martiniquais y avaient été conviés et les « forces martiniquaises anti-pwofitasyon » étaient bien représentées. Des personnalités du monde politique, civil ou associatif avaient également répondu à l'invitation. On notait aussi la présence du Guadeloupéen Luc Reinette, de Fernando Enrique Ruffo, consul honoraire du Venezuela et de Jean-Marc Brulé, délégué par Europe Écologie Les Verts. Ce dernier a présenté le Modemas comme un partenaire incontournable de son parti sur la Caraïbe et une passerelle de son discours écologique.

Le Modemas a aussi procédé au renouvellement de son bureau. En fin de matinée les trois résolutions ont été présentées : la première pour le rassemblement pour la sauvegarde, la seconde pour la valorisation des solidarités et la troisième pour une alternative à l'aménagement et au développement, fondée sur l'écologie politique, dans la perspective du développement durable et solidaire.
« Il nous faut sortir de ce migan politique et demeurer plus que jamais une force de résistance » , a insisté le président, Garcin Malsa.« Il nous faut sortir de ce migan politique et demeurer plus que jamais une force de résistance » , a insisté le président, Garcin Malsa.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire